Les troubles DYS et l’impact des outils numériques

Depuis le déploiement des appareils numériques dans les établissements scolaires,  les élèves DYS peuvent suivre plus facilement un apprentissage adapté tout en restant avec leurs camarades. 

Avec l’élargissement du parc numérique dans les établissements scolaires, les élèves qui souffrent de troubles DYS voient leur apprentissage facilité. En effet, loin de devenir des béquilles pour les élèves, les nouvelles technologies représentent au contraire une source de motivation et un moyen compensatoire efficace pour que les élèves surmontent leurs difficultés.

Pour plusieurs orthopédagogues, il y a d’ailleurs un avant et un après l’intégration du numérique en classe. Mais, si les aides technologiques peuvent aider les élèves, elles ne font pas tout : leur utilisation doit s’accompagner d’interventions ciblées et d’usages spécifiques de la part des enseignants, comme nous le verrons par la suite. 

Quand on parle de troubles DYS, il est surtout question de : 

  • dyslexie, trouble spécifique de la lecture ;
  • dysorthographie, trouble spécifique de l’écriture ;
  • dyscalculie, trouble spécifique du calcul et des mathématiques.

On estime que ces troubles d’apprentissage touchent de 5 à 15 % de la population. Les troubles d’apprentissage, généralement permanents, sont caractérisés par des difficultés persistantes. Les élèves rencontrent alors des difficultés à suivre le programme scolaire classique, malgré des mesures compensatoires. 

Toutefois, si ces troubles sont repérés assez tôt et que les élèves concernés obtiennent un soutien et un suivi adaptés, la réussite scolaire est toujours à leur portée.

Les enseignants sont indispensables dans le suivi des élèves DYS. Ils sont en contact quotidien avec eux et la plupart du temps, ce sont les enseignants qui réalisent les observations initiales permettant d’identifier les élèves ayant des difficultés d’apprentissage.

Toutefois, il faut faire attention de ne pas confondre difficultés avec troubles DYS. C’est pourquoi il faut toujours se laisser du temps avant de se prononcer sur le trouble d’un élève, surtout quand la pression croît, notamment de la part des parents, pour catégoriser les problèmes d’un élève sous un angle médical, à l’image des faux HPI ou DYS

Des activités de prévention ou différentes activités d’évaluation, réalisées en collaboration avec un orthopédagogue, pourront départager ceux qui éprouvent des difficultés, souvent passagères et qui se résorbent, des troubles d’apprentissage, qui persisteront à travers le temps.

L’un des moyens de prendre son temps pour identifier les problèmes consiste à pratiquer la pédagogie différenciée. Cette méthode d’apprentissage privilégie l’enfant, ses besoins et ses possibilités. Loin de suivre les caprices d’un élève, il s’agit de s’adapter à ses besoins, et de lui proposer des solutions d’apprentissage et des outils spécifiques. Une solution de gestion de classe permet à l’enseignant de pratiquer simplement la pédagogie différenciée avec les tablettes numériques de la classe. 

La multiplication d’appareils numériques dans les classes a contribué à généraliser l’usage de ces nouveaux outils chez tous les élèves. Dans ce contexte, l’enfant qui a des troubles d’apprentissage est « moins visible » dans la classe, donc la stigmatisation diminue. Un élève qui rencontre une difficulté à tenir son crayon et/ou à écrire aura par exemple de meilleures chances de pouvoir s’exprimer en utilisant sa tablette.

Il existe différents types d’aides technologiques, notamment des aides à l’écriture. Celles-ci se divisent en quatre catégories :

  • aide à la rédaction (pour la planification, l’organisation et la rédaction d’un texte) ;
  • aide à la révision-correction (pour l’objectivation, la révision et la correction d’un texte) ;
  • aide à la lecture en contexte d’écriture (pour la lecture et la relecture) ;
  • aides au traitement de l’information (pour la prise de notes, l’annotation, la collecte et l’organisation d’information).
Partager cet article
Un article de idruide publié le 27 Mai 2022
La suite idruide Education permet
d’administrer, d’animer et de valoriser
vos parcs d’appareils mobiles

Faites bouger
les choses, rejoignez
la communauté We Move

Suivez l’actualité, recevez des invitations aux événements et aux versions bêta, participez à l’évolution des produits, accédez à notre veille technologique et à nos ressources documentaires…

Veuillez entrer une adresse email valide