Blog we move

25 millions d’euros pour les ressources numériques pédagogiques

Dans le cadre du programme des Investissements d’avenir, le gouvernement a ouvert un marché public des solutions numériques éducatives pour les professeurs.

Il s’inscrit dans le cadre de la stratégie d’accélération Enseignement et Numérique, du Programme d’investissements d’avenir (PIA), et des Territoires numériques éducatifs (TNE)

La date limite de réception des offres est fixée au 1er octobre 2021.

Le quatrième programme d’investissements d’avenir accompagne la transformation du système d’enseignement par le numérique dans l’objectif de dynamiser et structurer le secteur du numérique éducatif. Cela passe notamment par le développement de marchés viables, en particulier avec le secteur public. 

Dans le cadre de cette stratégie d’accélération, des Territoires numériques éducatifs (TNE) sont déployés, en lien notamment avec le ministère de l’Éducation nationale et le ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance. 

Ces expérimentations doivent permettre d’accélérer la transition numérique dans le milieu éducatif, en prenant en compte l’ensemble de l’écosystème. Ainsi, la même place doit être accordée aux appareils, aux ressources numériques et à la formation

Selon les notes d’intention du Ministère de l’Éducation nationale : « Il s’agit de travailler sur les conditions de la continuité pédagogique en agissant simultanément sur quatre leviers : la formation des enseignants, l’accompagnement des parents et des familles, la mise à disposition des ressources numériques, l’équipement des élèves et des établissements scolaires ». 

Les TNE se sont d’abord déployés sur deux départements pilotes, l’Aisne et le Val-d’Oise, en 2020. Ce dispositif a depuis été étendu dans dix autres territoires : Bouches-du-Rhône, Cher, Corse-du-Sud, Doubs, Finistère, Guadeloupe, Hérault, Isère, Vienne, Vosges.

« Dans le Val d’Oise et l’Aisne, il y a eu un déploiement massif de moyens et de matériel, mais c’est surtout le travail en commun de tous les acteurs que je retiens car si vous n’embarquez pas les directeurs et leurs équipes, ça ne fonctionne pas​ », explique Marie-Caroline Missir, la directrice générale du réseau Canopé, dans les colonnes du quotidien Ouest-France.

Dans le cadre des TNE, un marché national public inédit de 25 millions d’euros pour des ressources numériques pédagogiques est lancé. 

Ce projet est mené par le Réseau Canopé, qui accompagne les solutions numériques éducatives par des actions de formation en direction des enseignants de la maternelle au lycée. Il est notamment conduit avec l’appui des membres du dispositif contractuel encadrant le projet, dont le Secrétariat général pour l’investissement (SGPI), la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC), ou encore la Direction du Numérique Éducatif (DNE).

Cette première marche vers la labellisation de ressources de qualité à destination des enseignants et des élèves est une opportunité pour les EdTech. 

Voici la liste des lots définis par le Ministère :

Lot 1 : Gestes professionnels : s’organiser, collaborer et échanger avec ses pairs, préparer ses cours, personnaliser, différencier, évaluer

Lot 2 : Enseigner à l’école maternelle « les savoirs fondamentaux »

Lot 3 : Enseigner à l’école maternelle (arts visuels / vivre ensemble / comprendre le monde numérique)

Lot 4 : Enseigner en cycles 2 et 3 « les savoirs fondamentaux »

Lot 5 : Enseigner en cycles 2 et 3 (LVE / humanités numérique / enseignements artistiques / sciences et technologie)

Lot 6 : Enseigner en cycle 4 « les savoirs fondamentaux »

Lot 7 : Enseigner en cycle 4 (LVE / enseignements artistiques / humanités numériques / sciences et technologie / éducation au développement durable)

Lot 8 : Enseigner en lycée (général, technologique et professionnel) « les savoirs fondamentaux »

Lot 9 : Enseigner en lycée (général, technologique et professionnel) : LVE / enseignements artistiques / humanités numériques / sciences et éducation au développement durable

Lot 10 : École inclusive et numérique (premier et second degré)

L’utilisation d’une solution de gestion de classe permet à l’enseignant d’animer une session pédagogique en classe comme à la maison à partir de tablettes ou d’ordinateurs. C’est cet outil qui va lui permettre d’utiliser pleinement les ressources pédagogiques numériques sur les terminaux numériques des élèves.

Elle lui permet par exemple de favoriser la pédagogie différenciée. À partir de sa tablette, l’enseignant peut en effet créer des groupes d’élèves, en assignant à chacun des tâches spécifiques, réalisables en même temps.

Les ressources pédagogiques permettent aussi de dynamiser les travaux collectifs et de favoriser le travail collaboratif au sein d’un cours, que les élèves soient en classe ou à distance. Pour pleinement tirer profit de ce travail collectif et de cette mobilité, l’outil de gestion de classe doublé d’une solution de gestion des appareils numériques sont essentiels.

Ils permettent de piloter les appareils et leurs applications à partir d’une console unique. Concrètement, ce sont ces outils qui donnent les moyens à l’enseignant d’animer sa classe n’importe où, et ce même si les élèves ne sont pas présents. Il s’agit donc d’outils essentiels pour assurer la continuité pédagogique.

Partager cet article
Un article de idruide publié le 21 Sept. 2021
La suite idruide Education permet
d’administrer, d’animer et de valoriser
vos parcs d’appareils mobiles

Faites bouger
les choses, rejoignez
la communauté We Move

Suivez l’actualité, recevez des invitations aux événements et aux versions bêta, participez à l’évolution des produits, accédez à notre veille technologique et à nos ressources documentaires…

Veuillez entrer une adresse email valide