Blog we move

Combattre l’illectronisme

1

L’illectronisme, parfois aussi appelé « inhabileté numérique », est la difficulté, voire l’incapacité, que rencontre une personne à utiliser les appareils numériques et les outils informatiques. Cela à cause d’un manque voire d’une absence totale de connaissances sur leur fonctionnement. Le terme « illectronisme » transpose tout simplement le concept d’illettrisme dans le champ de l’informatique.

Il en sort globalement deux grands traits, avec des difficultés éprouvées au niveau de la lecture et de l’accès aux ressources électroniques :

  • celles qui sont liées à la pratique et à la manipulation des appareils numériques
  • celles qui sont liées au contenu et à la vérification des informations disponibles en ligne

Il faut toutefois différencier l’illectronisme de « l’e-exclusion ». Celle-ci provient en effet d’un manque de moyens pour accéder au domaine numérique, tandis que l’illectronisme vient d’un manque de savoir. 

L’illectronisme résulte aussi de craintes ou d’aversions. Pour certains, Internet reste une entité dangereuse, dont il faut se méfier. Pour d’autres, ce sont des choix de vie qui les empêchent de connaître les réseaux sociaux, les privant ainsi d’un large moyen de partage d’informations.

L’illectronisme s’intègre dans la thématique plus large de la fracture numérique, qui n’est pas que territoriale, mais aussi sociale. Selon l’Insee, 17% de la population française est concernée par l’illectronisme

En 2019, 15% des personnes de 15 ans ou plus n’ont pas utilisé Internet au cours de l’année, tandis que 38% des usagers manquent d’au moins une compétence numérique de base. 2% sont quant à eux totalement dépourvus de compétence. 

L’institut estime qu’une personne sur quatre ne sait pas s’informer en ligne, tandis qu’une sur cinq est incapable de communiquer via Internet. Les personnes les plus âgées, les moins diplômées, aux revenus modestes, celles vivant seules ou en couple sans enfant ou encore résidant dans les DOM sont les plus touchées par le défaut d’équipement comme par le manque de compétences.

Le niveau global de compétences numériques français est toutefois semblable à la moyenne européenne.

Avec la pandémie et les confinements, qui ont entraîné la fermeture de nombreux services publics et privés, des milliers de Français se sont retrouvés en difficulté face au numérique généralisé. 

Ce constat est particulièrement criant pour les familles qui ne disposent pas d’un appareil numérique, ordinateur ou tablette. 

« La pandémie a brutalement exacerbé les problèmes liés à la dématérialisation des administrations », résume Michel Lansard, responsable du département numérique de l’association ATD Quart Monde, dans Le Monde. Une réalité d’autant plus préoccupante alors que la plupart des services publics seront dématérialisés d’ici à 2022.

Ces personnes sont principalement concernées par l’illectronisme « de lecture », celui qui concerne la difficulté à analyser les contenus en ligne. Pour elles, il est en effet très difficile de réaliser leurs démarches de la vie courante sur Internet. Ces utilisateurs ont du mal à interpréter ces contenus et peuvent même être trompés par des spams ou de fausses informations.

Dans son plan de relance, l’État accorde 250 millions d’euros en faveur de l’inclusion numérique. Un budget en partie alloué aux acteurs qui fournissent des solutions d’accompagnement au numérique. Le but affiché est de « rapprocher le numérique du quotidien des Français, partout ».

L’objectif est notamment de former un large groupe d’apprenants dans les territoires. Une fois qu’ils auront acquis les compétences nécessaires et les grands enjeux du numérique, ils pourront proposer des ateliers d’initiation au numérique aux 12 millions de personnes qui en ont besoin.

Partager cet article
Un article de idruide publié le 19 Oct. 2021
La suite idruide Education permet
d’administrer, d’animer et de valoriser
vos parcs d’appareils mobiles

Faites bouger
les choses, rejoignez
la communauté We Move

Suivez l’actualité, recevez des invitations aux événements et aux versions bêta, participez à l’évolution des produits, accédez à notre veille technologique et à nos ressources documentaires…

Veuillez entrer une adresse email valide