Blog we move

Les ressources numérique en classe et dans les établissements scolaires

Les ressources numériques aident grandement à la multiplication des usages et techniques pédagogiques. Les appareils disponibles en classe, comme le tableau numérique interactif (TNI) ou les tablettes, associés à une solution de gestion de classe, permettent de partager ces ressources avec les élèves et de faciliter la pédagogie différenciée

Mais tout le monde n’est pas encore pleinement à l’aise avec les nouvelles technologies. Se posent plusieurs questions du point de vue des enseignants. Celles-ci vont du repérage et du choix de ces ressources, ainsi que de leur utilisation. 

Sélectionner une ressource éducative n’est pas toujours une tâche aisée. Il faut s’assurer de sa fiabilité ou de sa véracité (notamment pour les ressources historiques ou en sciences). Mais aussi que la ressource correspond aux textes prescriptifs, et au niveau des élèves. 

Pendant ce processus, il faut réfléchir à l’insertion de ces ressources dans le plan pédagogique et l’apport qu’elles pourront avoir dans la progression et l’acquisition de savoirs par les élèves. 

L’abondance d’information, loin de faciliter la tâche, la rend au contraire plus délicate et chronophage, ce qui peut conduire les enseignants à se rabattre sur des ressources dans lesquelles ils ont confiance, comme le manuel scolaire classique.

Pour répondre à ces enjeux, plusieurs sites et agrégateurs, validés par le ministère de l’Éducation nationale, ont vu le jour. Ils ont pour mission d’aider les enseignants à s’y retrouver en fonction de leurs besoins spécifiques

Ainsi, les Banques de ressources numériques éducatives s’adressent à tous les enseignants du premier et du second degré. Ces offres, pour enseigner et pour apprendre de l’école au lycée, sont disponibles gratuitement, en s’inscrivant à l’aide d’une adresse professionnelle académique ou en passant par l’ENT de l’établissement.

Les enseignants bénéficient d’un ensemble de contenus et de services pédagogiques pour structurer leurs séquences et les activités numériques interactives proposées aux élèves.

Conçu à partir d’offres d’établissements publics à caractère culturel et scientifique, le portail Éduthèque propose quant à lui plus de 80 000 ressources numériques pédagogiques (images, vidéos, fichiers audio, animations, textes, etc.). 

La plateforme ÉTINCEL se destine aux enseignements généraux, technologiques et professionnels. Elle propose des ressources numériques (animations, jeux sérieux, vidéos) et de nombreux scénarios pédagogiques modifiables. Pour les enseignements généraux, les situations et ressources se situent dans un contexte ou une problématique industrielle. Pour les enseignements technologiques et professionnels, des études de cas authentiques sont proposées.

Les fonctions du manuel scolaire ont été bien étudiées en sciences de l’éducation, notamment dans l’étude princeps de Choppin (1992). Il décrit quatre fonctions essentielles :

  • une fonction « référentielle » ou programmatique, le manuel étant une traduction des programmes, dépositaire des connaissances, techniques ou savoir-faire à transmettre ;
  • une fonction « instrumentale », le manuel mettant en œuvre des méthodes d’apprentissage, proposant des exercices ou des activités ;
  • une fonction « idéologique » ou culturelle, vecteur de la langue, de la culture et des valeurs des classes dirigeantes ;
  • une fonction « documentaire », le manuel fournissant un ensemble de documents, textuels ou iconiques, dont l’observation est supposée favoriser le développement de l’esprit critique de l’enfant.

Au-delà du gain de poids permis par la dématérialisation, le manuel numérique suscite des attentes de la part des enseignants : nouveaux contenus, documents sonores ou vidéos, animations.

Un agrégateur numérique centralise tous les manuels numériques au sein d’une seule application sur une tablette. Ce type de librairie personnalisée permet de gagner du temps : elle simplifie la recherche d’un manuel et son ouverture. Couplée avec une solution de gestion de classe, elle permet même d’ouvrir en classe le bon ouvrage à la bonne page et pour tout le monde au même moment.

La crise sanitaire a placé tout le monde devant la nécessité d’utiliser la mobilité numérique comme moyen d’assurer la continuité pédagogique. 

Mais, faute de formation, de nombreux enseignants font état d’une frustration : celle de se retrouver démuni devant l’usage d’appareils numériques et de logiciels pour les faire tourner.

Les difficultés ne sont toutefois pas que d’ordre technique, mais aussi pédagogique. Intégrer un produit, logiciel ou matériel, dans une logique de classe pose bien des difficultés pour la programmation didactique par l’enseignant. 

C’est pourquoi l’accompagnement est nécessaire. C’est même l’une des clés d’une transition numérique réussie. En effet, ne considérer le numérique que par son aspect matériel est voué à l’échec, et les appareils resteront dans les placards. Une formation et une prise en compte de l’écosystème complet du numérique éducatif permettent quant à eux de multiplier les usages pédagogiques et d’exploiter le plein potentiel de ces nouvelles ressources

Partager cet article
Un article de idruide publié le 12 Nov. 2021
La suite idruide Education permet
d’administrer, d’animer et de valoriser
vos parcs d’appareils mobiles

Faites bouger
les choses, rejoignez
la communauté We Move

Suivez l’actualité, recevez des invitations aux événements et aux versions bêta, participez à l’évolution des produits, accédez à notre veille technologique et à nos ressources documentaires…

Veuillez entrer une adresse email valide